Publié le

Beltane

 

 

Le sabbat de Beltane

Si on regarde une roue de l’année, le sabbat de Beltane est en face de celui de Samhain. Nous sommes donc en plein milieu de la roue de l’année qui a commencé à Samhain.

Nous sommes dans la saison où la végétation est en plein essor. Beltane est la fête du feu et de la lumière. C’est la victoire de la lumière, du jour.  C’est un temps de fertilité, de croissance. On célèbre l’amour, la lumière, la sexualité, la fertilité. Une des représentations de Beltane est la déité solaire du Dieu Cornu, vigoureux jeune homme qui est prêt à s’unir à la déité lunaire, la Déesse Mère, la triple Déesse qui est alors dans son aspect virginal, sensuelle, prête à être fécondée. C’est une période lumineuse, les jours grandissent et ils continueront à grandir jusqu’au solstice d’été pour le sabbat de Litha. Les célébrations en l’honneur de Beltane commencent au soir du 31 avril jusqu’au soir du 1er mai. C’est l’occasion de ramasser un rameau d’aubépine et de l’accrocher au-dessus de votre porte d’entrée pour apporter la protection à votre maison.
C’est une fête de purification. Dans l’ancien temps, les paysans préparaient de grands feux et faisaient passer leur troupeaux entre les feux pour les purifier et les protéger des maladies. Ils passaient également eux-mêmes entre les feux et sautaient par dessus. Le feu de Bel est un feu bénéfique avec des énergies puissantes de purification, de divination, de protection.

Lors de fêtes traditionnelles, nous célébrons encore, dans certains villages, le mât de Mai, ou l’arbre de Mai. C’est un arbre que les jeunes vont couper et placer au centre du village, il est décoré de rubans de couleurs, de fleurs. Les jeunes gens dansaient autour en tressant les rubans.Il représente la fertilité, c’est un symbole phallique. La danse des cordelles vient de cette tradition. Il y a aussi la célébration de la belle de Mai, fête de la Maio qui met à l’honneur une jeune fille pour sa beauté, sa fraîcheur, sa pureté. On la couronne de fleur, on lui fait des offrandes. Elle est le symbole de cette nature, belle, jeune, pure, éclatante de couleur, de lumière. Cette fête se situe dans le signe du Taureau qui est en relation avec des énergies régénératrices, qui stimulent la croissance. Le signe du Taureau apporte la force, la vitalité, la sexualité épanouie, la fertilité. Profitez de ce moment pour demander la protection, la purification, la guérison pour vous et vos proches. Au matin du 1er Mai, la rosée a, dit-on, des propriétés sacrés de santé, de purification de la peau. Les jeunes femmes allaient se frotter le visage de rosée pour bénéficier de ces vertus. Les eaux des puits, des sources étaient supposées avoir des vertus magiques puissantes. Les fleurs de couleur jaune, pour rappeler le soleil, étaient largement utilisées pour décorer les maisons, faire des couronnes de fleurs…La danse des cordelles, danse que l’on fait autour de l’arbre de mai avec des rubans de couleurs, est encore pratiquée de nos jours. Tout comme la danse du cheval-jupon. Ce sont des chevaux-bâtons revêtus de jupons pour cacher le balai que les hommes enfourchent. Deux cavaliers s’affrontent dans une danse. L’un représente l’hiver et l’autre l’été. C’est le représentant de l’été qui doit être vainqueur de cette danse. La nuit du 1er mai est appelée également la nuit de Walpugis, la nuit du bûcher des sorcières, car l’on croyait dans l’ancien temps que les feux étaient allumés par les sorcières, qu’elles y dansaient autour pour honorer l’arrivée du printemps. Des effigies de sorcières, faites de paille, de bois et de vêtements, étaient jetées dans les feux pour symboliser la fin de l’hiver.

 

Fêter Beltane c’est honorer la Terre Mère. Elle nous offre sa fertilité, sa protection, ses énergies de vie. C’est honorer la lumière du jour, le soleil, le feu qui purifie. C’est honorer le cycle de la roue de l’année, ce cycle de vie et de mort qui est si important pour notre bien-être, pour notre humanité.

 

Joyeux Sabbat de Beltane à tous.

 

Publié le

Déesse et chakras

Je vous parle ici des 7 archétypes du féminin sacré qui peuvent être liés au 7 chakras.

Comment utiliser les archétypes au quotidien pour nous épanouir en temps que femmes. Les archétypes de la mythologie grecque sont en lien avec nos problèmes de femmes. Travailler avec nos multiples aspects intérieurs va nous permettre de retrouver une unité en nous, d’où l’importance de les connaître.

Il y a 7 Déesses très en lien avec nous. Ce panthéon de Déesse est notre féminin sacré. Toute femme l’a en elle. Chaque Déesse ouvre un monde de pratiques particulières d’énergies, de vibrations qui est en lien avec la Déesse qui permet une complétude intérieure. Elles sont en lien avec les 7 chakras. Nous allons détailler chakra par chakra pour bien saisir toutes les particularités de ces Déesses et l’impact qu’elles ont sur nous au quotidien.

  1. chakra Racine :  Déesse Artémis, elle est liée à la Terre “Gaia”. Elle nous apporte l’ancrage, la sécurité. La capacité à s’auto-guérir avec les plantes, elle nous met en relation avec le monde animal, végétal. Pour les romains, c’est Diane, une guerrière de lumière. C’est la Déesse de la sororité. C’est la femme qui va soutenir les autres femmes. Si l’on est influencé par Artémis, cela peut provoquer des soucis avec les hommes, Elle va être trop autonome et entrer en rivalité avec eux. Parce qu’elle est puissante c’est mal accueilli par les hommes et la société patriarcale. Elle doit travailler sa douceur envers les hommes car c’est une femme forte.
  2. chakra Sacré : Déesse Héra, c’est la Déesse des couples fusionnels dont la femme est complice de son mari. Elle le soutiendra contre vents et marées. Héra considère les femmes comme des rivales. A invoquer lorsque l’on veut que le mariage soit solide, construire un projet de couple. Mais Héra peut se couper à la relation avec les autres femmes et elle-même, car elle se focalise trop sur son mariage, son couple, son foyer, sa famille. Elle peut s’oublier elle-même.
  3. chakra Plexus Solaire : Déesse Perséphone; c’est la Déesse du printemps. C’est celle du syndrome pré-menstruel et du début des règles. Elle nous invite à plonger dans nos profondeurs, Elle nous emmène dans notre grotte. C’est le moment du rien, c’est le moment de la lune noire. Perséphone fut emmené dans les enfers par Hadès, sa mère Déméter qui est possessive alla jusqu’aux Enfers pour la retrouver. Elle est là pour nous libérer de nos inhibitions, de nos chaînes. Elle est très sollicitée pour nos choix de vie, dans nos relations. Elle nous aide à nous adapter. On visite nos ombres, on s’en libère et on devient une femme libre. Soit on reste en mode “je m’adapte“, “je reste sous l’emprise” des choses. Perséphone c’est le passage obligatoire par cet archétype et cela n’est pas forcément agréable. Elle nous sort des dépendances.
  4. chakra du Cœur : Déesse Déméter, l’amour inconditionnel. Archétype du soin, du don. On l’invoque lorsque l’on est maman. Le fait d’accoucher et de prendre soin d’un bébé c’est un don de soi. Attention de ne pas se faire envahir par Déméter, il faut équilibrer cet esprit maternel.
  5. chakra de la gorge : Déesse Aphrodite. Dans son coté lumineux c’est l’avatar de la femme, mais son coté sombre est la séductrice, la femme fatale, l’amoureuse, la femme sexy. Elle peut piéger l’homme avec son magnétisme. Elle va se complaire là dedans. Elle devra travailler l’amour de soi pour retrouver l’équilibre. Elle perd sinon son centre et rentre en conflit avec les autres femmes. Elle est addict à son attraction. Lorsqu’elle est dans l’équilibre, c’est une femme qui connaît son pouvoir de séduction. Elle va pouvoir être l’initiatrice de l’homme. Elle va lui enseigner à s’élever. A l’équilibre elle est connectée à la Terre et au Ciel
  6. chakra du 3ème œil : Déesse Athéna, c’est celle qui va nous aider à être une femme de tête, intellectuelle, le coté masculin. Elle est mentale, reliée au 3ème œil. Elle nous aide à capter les informations des autres dimensions. C’est celle qui nous aide au quotidien à mettre en place des projets, à se fixer les objectifs avec régularité et perspicacité.  C’est la Déesse du patriarcat, très raisonné, pas dans l’émotionnel. Elle nous aide à asseoir notre autorité face aux hommes. Le risque c’est de se couper de notre féminin, de notre intimité. Elle n’a pas la notion de plaisir, de sensualité. Elle se coupe de son corps. Elle ne comprend pas les autres femmes trop sensibles.
  7. chakra Coronal ; Déesse Hestia, déesse de l’étincelle divine qui est en nous. Hestia nous aide à méditer, à nous recentrer, nous connecter à notre Âme. Elle nous amène la guidance intérieure avant de prendre une décision. Elle lève le doute, c’est l’intention, l’intuition et la réalisation de nos vœux. C’est l’écoute profonde intérieure. Elle nous envoie les informations, elle est l’apaisement.

 

Prendre conscience des 7 archétypes nous aide à progresser, à travailler sur nous. Se poser la question de : quel est l’archétype qui est dominant chez moi? pour ainsi travailler et pouvoir évoluer spirituellement et mettre en valeur ce féminin sacré qui est tellement important pour nous autres les femmes du 21ème siècle. Renouer avec notre essence divine. Connaître toutes ces dimensions archétypales qui sont en mouvement en nous au fil des jours, de notre cycle, du cycle de la Terre , de la Lune. Voir comment elles gèrent notre vie nous permet d’être à l’écoute de nous, des autres, de faire notre permaculture féminine et de ramener l’équilibre en nous dans ce que nous sommes.