Magie des campagnes

Nous avons, tous et toutes, souvenir d’une mamé, d’une vieille sorcière, d’un rebouteux, d’une guérisseuse ou d’un guérisseur dans nos mémoires. Il suffit juste de plonger dans nos souvenirs pour redonner une deuxième jeunesse à ces savoirs anciens.  Ce monde merveilleux de la magie des campagne est toujours présent, à nous de le perpétuer.

  • Un coup de balai : lorsque l’on veut faire partir un prétendant que l’on juge pas convenir pour sa fille, tout en balayant on passe le balai sur les pieds de la jeune fille. Le garçon partira. Cela c’était dans l’ancien temps, le coup de balai peut s’employer de nos jours à l’occasion du grand ménage lors des solstices, des équinoxes pour faire partir les énergies négatives qui peuvent être dans nos lieux de vie, de travail et toujours pour éloigner quelqu’un. Allez ouste du balai…
  • L’œuf de Pâques : Lors du sabbat d’Ostara, à l’équinoxe de printemps, ma mère et ses ailleules avant elle, gardaient toujours un œuf de Pâques. Ma mère avait pour habitude de le mettre dans la salle à manger. Ainsi l’œuf symbole de vie, de renaissance de la nature, c’est l’espoir de  voir et construire un avenir heureux se dessiner pour la famille.
  • Le nid : Le nid symbolise la protection maternelle, la protection du foyer, la fidélité, le lien familial. C’est un nid que  construit un jeune couple  pour accueillir leur future famille. C’est aussi l’origine, les racines, les ancêtres. Ne ditons pas que nos enfants “quittent le nid” lorsqu’ils partent pour voler de leurs propres ailes ou bien on “retourne au nid”, lorsque l’on revient chez nous, chez nos parents. C’est un symbole fort de la fidélité, fidélité envers notre famille, notre clan, notre communauté. Un nid porte bonheur, avoir un nid au dessus de sa porte ou de ses fenêtres surtout d’hirondelle nous apporte une protection. Un oiseau va choisir l’endroit où l’énergie est le plus appropriée pour lui et donc pour vous. Certains guérisseurs se servaient d’un nid d’hirondelle pour faire baisser la fièvre (ne surtout pas reproduire, on appelle le médecin)Mon père dans les 30 avaient attrapé les fièvres typhoïdes, il habitait un petit village à la banlieue de Marseille que l’on nomme maintenant les quartiers Nord. A cette époque là, la médecine était impuissante face à cette maladie. Son parrain, sur conseil de la guérisseuse,  avait été chercher un nid d’hirondelle que ma grand-mère avait placé sous son oreiller. (surtout ne pas reproduire l’expérience en cas de maladie on appelle le médecin)Mon père a survécu car c’était un petit garçon robuste.
  • Baptiser son lit : le matin lorsque l’on sort du lit, on le met à s’aérer une bonne heure. Puis au moment de le refaire nous avons l’habitude dans la famille de “baptiser” le lit pour enlever les mauvais énergies, les mauvaises choses comme disait ma mère. Pour cela je met de l’eau (de lune, de mars, de Lourdes) une eau lustrale donc et avec un morceau d’olivier, d’asperge de gouttelettes les draps. Dans cette eau on peu mettre de plante comme du thym, de la menthe, bref ce qui vous inspire. Et voilà un lit tout propre débarrassé des lourdeurs de la nuit.
  • Faire le lit à trois : c’est une chose à ne pas faire car cela porte le malheur sur la maison. Si lorsque vous faites les lits propre dans votre maison et que des membres de la famille ou des amies veulent vous aider, surtout ne pas être à trois. Les anciennes nous disaient que le “Christ” avait été mis au linceul par 3 femmes et que cela nous apporterai la mort dans la maison à faire les lits à trois.
  • Charbon de la St Jean : Lors du feu de la St Jean, il est de coutume de sauter par dessus le feu pour se purifier et se protéger des aléas de la vie. Très important pour protéger sa maison, nous ramassons un tison du feu en faisant bien attention à ne pas se brûler et nous le rapportons à la maison. Ce charbon est rallumé les jours de gros orages ou de maladie . Il dispense ainsi son énergie purificatrice et de protection. Si il en reste nous le remettons au feu à la prochaine St Jean nous le rendons à la nature.
  • Changer les draps un vendredi: cela porte malheur de changer les draps un vendredi. Ma mère ne se risquait pas de le faire. Et d’autant plus un vendredi saint. Car c’est appeler la mort, le mauvais sort, la malchance sur la maison que de le faire. C’est une croyance qui vient du fait que le Christ fut mis au linceul un vendredi.
  • L’œil grec : nous portons sur nous l’œil pour nous protéger du mauvais œil que l’on pourrait nous lancer. Lorsque nous perdons l’œil, qu’il se casse, ou bien qu’il tombe c’est qu’il a fini son rôle de protection, il a absorbé les mauvaises énergies.
  • L’œil de Saint Lucie : on met un œil de St Lucie dans le porte monnaie pour apporter l’argent dans le foyer; de l’abondance dans nos vies.
  • Variolite : Les anciens bergers mettaient dans le mur d’entrée de l’étable et dans celui de la ferme, une variolite dite pierre de la picote. Cette pierre a pour fonction de protéger les bêtes, et les gens des maladies et autres mauvais sorts.
  • Tuile à loup : dans les Cévennes il était de coutume dans l’ancien temps, de poser sur le toit de la cheminée une pierre percée ou une tuile de façon à ce que le son émis lorsque soufflait le vent du nord l’hiver, imite le hurlement du loup. Ainsi les gens savaient que les loups risquaient de sortir du bois. Lorsque la tuile à loup chantait tous prenaient des précautions pour protéger bêtes et gens des éventuelles attaques.
  • Nouer une personne : lorsque vous souhaitez bloquer les méchancetés d’une personne envers vous et ou votre foyer, prenez un torchon, un mouchoir et faites un nœud. Tout en le nouant, vous émettez l’intention de bloquer la personne. Vous déposer le nœud au fond du congélateur et vous oublier cette personne. Ainsi ses mauvaises intentions ne pourront pas vous atteindre.
  • Grains de blé : Avant le mariage, mettre dans une des poches du marié, une poignée de grains de blé, de riz. En faisant ainsi, si une personne souhaitait nouer l’aiguillette du marié, il ne peut pas car cette personne aux mauvaises intentions, ne peut pas compter le nombre exact de grain qu’il y a dans la poche du marié.
  • Sauter par dessus un balais : à la sortie de l’église le couple fraîchement marié saute par dessus le manche à balais orné de fleur. Ainsi le jeune couple s’assure une belle et longue vie maritale.
  • Pentacle :  dans certains villages du Gard, des pentacles étaient gravés sur le rebord des fenêtres. Ainsi les personnes étaient protéger contre le mal( mauvais œil, sort..)
  • Voiler les miroirs : quand une personne décède dans une maison, il faut voiler les miroirs pour que l’âme du défunt et la tristesse de la famille ne restent pas emprisonner dedans.
  • Utilisation du Houx dans les maisons ou les étables :  suspendre une branche de houx soit l’entrée ou la pièce dans laquelle on se trouve le plus. Au fur et à mesure que le bouquet sèche il absorbe les maladies. On peut se faire une baguette puissante avec une branche de houx pour lancer les intentions d’abondance et de protection, de guérison. Le houx est l’arbre Roi de la saison sombre, c’est un arbre sacré.
  •  
  • Les grelots servent à éloigner les mauvais esprits, nous avons une danse folklorique chez nous en Provence que l’on appelle les grelots. Pour cette danse nous portons aux poignets et aux chevilles des bracelets de grelots. En dansant le bruit des grelots et le martellement de nos pieds sur la terre servent à éloigner les mauvais esprits des futures récoltes.
  • Lire dans le marc de café ou les feuilles de thé : c’est une magie qui est toujours très actuelle.
  • La porte est le passage, elle organise l’espace et marque le temps. Il n’y a pas de porte sans seuil. Il ouvre d’un côté sur le passé, de l’autre sur l’avenir. C’est un petit espace qui précède la porte. Sur le seuil nous ne sommes plus tout à fait dehors et pas encore dedans. C’est un espace de liaison entre les deux. la porte et le seuil sont liés bien évidemment puisque c’est par la porte que
    se fait le passage du dehors au-dedans et vice versa. Il est important de prendre soin de cet espace. Lorsque l’on rentre chez soin, on pénètre dans notre espace sacré. Nettoyer son seuil de porte et le purifier est un acte que l’on doit accomplir avec attention. Ainsi en nous focalisant sur notre intention de prendre soin de ce lieu si particulier, nous prenons soin également des personnes qui vont le franchir.
    – Bâton de fumigation
    – Eau de lune, eau magique aux plantes,
    – Bougie d’intention
    Vous avez le choix pour pratiquer votre nettoyage et votre purification.
    Les baguettes d’arlequines, ce sont des baguettes en bois que l’on décore de ruban de couleurs vives. Nous dansons avec surtout en période de carnaval et on frappe trois fois la terre à chaque pas de danse différents pour fertiliser la terre. Normalement les danseurs sont déguisés en arlequin car ces danses sont réalisées en période de carnaval. Rite païen très ancien
  • Prière pour couper le feu, à répéter trois fois : A la fontaine de Saint Mathieu, il y avait trois brigands qui voulaient brûler le bon Dieu. Saint Mathieu leur dit, ne brûlez pas le bon dieu, brûlez moi à sa place. Il se mit sur la bouche du four et le feu s’éteignit. Puis souffler avec la bouche un air froid en faisant le signe de la croix.

Publié le