Publié le

Les ancêtres

J’ai toujours eu la conviction que nous sommes reliés à plusieurs ancêtres hors des liens du sang. Toute jeune je sentais la présence, la guidance des anciens selon l’endroit ou l’activité que je faisais. Aujourd’hui je comprends que ce que je ressentais enfant. J’ai des ancêtres de sang, des ancêtres de lieux et des ancêtres de tradition. Ils se croisent, sont parfois dans deux catégories.

Ancêtres de sang

Cela   comprend les membres de ma famille de sang. Ce sont mes lignées masculine et féminine, parents, grands- parents, oncles, tantes cousins, cousines. Nous sommes liés par les liens de sang,  ils sont avec moi, ils m’accompagnent, me guident, me soutiennent, m’entourent d’une vibration d’amour familial inconditionnel. J’ai un autel qui leur est dédié, cela me permet d’établir le contact avec eux.

Ancêtres de lieu :

Ce sont les personnes qui ont vécu avant moi dans mon lieu de vie, ancêtres avec lesquels je me sens bien, avec lesquels le lien est serein et sain.Ils m’acceptent dans leur ancien lieu de vie et moi j’accepte que ce lieu leur appartient également. C’est une entente mutuelle, une acceptation mutuelle. De ce fait nos vibrations s’alignent, sont complémentaires.  J’ai des ancêtres de lieu ici dans mon appartement et d’autres dans ma vieille ferme en Ardèche.

Ancêtres des traditions :

Lorsque nous pratiquons une activité traditionnelle nous sommes en relation avec les personnes qui nous ont précédé et qui eux aussi avaient les même pratiques. Lorsque je porte mon costume traditionnel du pays d’Arles par exemple je me connecte à mes ancêtres de tradition qui portaient ce costume. Quand je confectionne un nouveau costume ils m’accompagnent également dans ma démarche de continuer à perpétuer les gestes particulier qui sont lié à au port du costume d’Arles.

 

Et vous ressentez-vous la présence rassurante de vos ancêtres?

Publié le

Pierres de protection

Je vous présente des pierres de protection, avec leur usage dans la vie quotidienne.

En tout premier lieu, il faut savoir pourquoi vous ressentez le besoin de vous protéger. Lire cet article pour vous aidez à définir ce dont vous avez besoin : https://www.alys-luna.fr/la-protection/

Une fois votre bilan de fait, ainsi que votre séance d’ancrage, voyons les pierres qui vont venir vous soutenir dans votre démarche.

1 Pierres qui agissent par absorption :

Ce sont elles qui vont absorber le trop plein d’énergie que vous pouvez recevoir ou que vous émettez. Ainsi ces énergies là ne vont pas se répandre dans votre environnement. Elles sont utiles pour les personnes qui travaillent dans l’énergétique notamment.

Voici les pierres qui travaillent ainsi :

-Opale noire

Quartz prase

Tourmaline noire

2 Pierres qui agissent par activation

Ce sont celles qui font circuler les énergies lourdes. Elles évitent ainsi que ces dernières restent dans le lieu, sur la personne. Votre foyer et vous même bénéficiez de leur action

Voici les pierres qui agissent ainsi :

Amazonite : elle va repousser les énergies négatives loin de vous

Oeil de tigre : il va faire circuler les énergies, les mettre en mouvement. Il fait aussi effet miroir et renvoie à l’envoyeur les mauvaises intentions, les mauvaises énergies qu’une personne désirerait vous envoyer

-Pierre de sorcière : elle va protéger votre foyer contre les mauvais esprits, le mauvais oeil, les mauvaises intentions. A placer au dessus de l’entrée de votre habitation, bureau, magasin..

Variolite : même utilisation que la pierre de sorcière

3 Pierres qui agissent en faisant barrière

Ce sont celles qui vont émettre autour de vous une barrière protectrice. Les énergies auront ainsi du mal à vous atteindre, ces pierres préservent votre espace énergétique. Très utiles pour le personnel soignant, accompagnant, le personnel en contact avec le  public..

Voici les pierres qui agissent ainsi :

Labradorite

Opale rose des Andes

Prénhite

Obsidienne flocon de neige

4 Pierres qui neutralisent

Ce sont des pierres qui vont neutraliser les énergies qui peuvent vous être négatives, pour ne pas  qu’elles interagissent avec vous.

voici les pierres qui travaillent ainsi :

Chrysocolle

Obsidienne oeil céleste

Obsidienne noire

N’oubliez pas que ce sont des aides. Si vous ne travaillez pas sur le “pourquoi” vous ressentirez toujours le besoin de vous protéger, vous vous sentirez toujours en danger. Et ce n’est pas le but. Le but est que vous puissiez trouver la sécurité en vous, au plus profond de votre être. Car c’est là que se trouve la sécurité énergétique.

 

Publié le

La symbolique de l’arbre

Dans toutes  les traditions premières, l’arbre est au cœur de la communauté. Arbre de vie, Arbre sacré, Grand-mère feuillage, peuple debout…il y a multitude d’appellation pour parler d’eux.

Voici quelques correspondances entre l’arbre et sa représentation symbolique :

  • Le chêne :
    Symbole de la force et de la longévité, Roi des jours croissant, il représente le renouveau, la naissance, l’abondance, la prospérité
  • Le houx :
    Symbole de Yule,  énergie féminine par les ses boules rouges (le gui est l’énergie masculine avec ses boules blanches), baton de vie, vie éternelle, sagesse, protection du foyer. Roi des jours décroissants
  • Le frêne :
    Symbole de solidité et d’immortalité
  • L’olivier :
    Symbole de la paix, il représente la pureté, la victoire, la longévité et la fécondité.
  • Le bouleau  :
    Symbole de pureté, de douceur et de délicatesse
  • Le châtaignier :
    Symbole de sagesse, d’apprentissage, de communication
  • L’If :Symbole des rites funéraires,  l’éternité de la vie spirituelle, support des oghams, de la divination
L’Arbre est synonyme d’Axe du Monde.
Il met en communication les trois niveaux du cosmos : le souterrain, par ses racines plongeant dans les profondeurs de la terre, la surface de la terre par son tronc, les hauteurs par sa cime, attirée par la lumière du ciel. Il relie ainsi le monde souterrain et le monde céleste. Les quatre éléments se retrouvent en lui : l’eau circule dans sa sève, la terre s’intègre à son corps par ses racines, l’air nourrit ses feuilles et le feu jaillit de son frottement. Prendre le temps, se mettre au rythme de l’arbre c’est se relier à l’univers, au grand tout.  C’est le grand voyage dans l’immobilisme, tout reste en place et tout bouge sans cesse chez un arbre. Sous cette apparence de non mouvement, on se retrouve au cœur de l’élan de vie. Tout est vibration, tout est mouvement de vie dans l’arbre. On le sens respirer, on sent sa sève circuler, on sent sa chaleur, on sent sa fraîcheur, on sent son odeur. On le voit grandir, on le voit s’épanouir. On l’entend chanter, on l’entend geindre. Ses branches nous caressent, elles nous fouettent, elles nous griffent, elles nous abritent. Son tronc nous cache, nous sert d’appui, nous sert de cabane. Ses racines nous font tomber, elles nous offrent la stabilité, elles nous appellent et nous relient  à la Terre Mère. Son feuillage abrite la vie animale, les feuilles lorsqu’elles tombent, nourrissent le sol. Il remplit  tout notre être de vie sacrée. Que serions nous sans un arbre?
Publié le

Mabon

Mabon

La roue de l’année continue sa route et nous voici au sabbat de Mabon. C’est le temps des dernières récoltes, les bocaux, les conserves, les fruits et légumes sont remisés au cellier. Les greniers et silos regorgent de céréales, de fourrage. Hommes et bêtes ne manqueront de rien lorsque la saison sombre mettra la terre au repos. Il est temps d’honorer la Terre Mère pour tous ces dons, pour toute cette générosité qu’elle nous accorde. Dans notre vie moderne nous avons du mal à nous reconnecter aux cycles des saisons ; c’est pour cela qu’il est important, pour garder nos repaires et notre cap, de suivre la roue de l’année.

Mabon est là, c’est l’équinoxe d’automne. C’est un point d’équilibre. Le temps de quelques heures, le jour et la nuit sont égaux. Le temps est comme suspendu et puis la roue nous fait basculer dans l’automne. Cela fait déjà un moment que la luminosité a changé, le soleil n’est plus le même, les odeurs et les couleurs également. Ce sont tous ces petits changements qui s’opèrent chaque jour qui nous guident vers la saison sombre. Il est temps de retrouver notre terrier, rentrer chez nous  autant dans nos maisons qu’à l’intérieur de nous même. Il est temps d’harmoniser nos lieux de vie, de nous consacrer à la famille, de prendre soin de nous. C’est le temps de la prévoyance, de la sagesse, du retour à la Terre, de l’harmonie familiale. A cette période nos anciens faisaient un inventaire de leurs récoltes, profitez de cette tradition pour faire  pareil.  Faites votre inventaire de développement personnel/spirituel et voyez ainsi dans quel domaine vous allez travailler pour être en harmonie, à l’équilibre. IL est temps pour vous de planter vos graines d’auto-guérison, de changement intérieur  qui ont besoin de la profondeur de la Terre pour germer au printemps prochain. En faisant cet inventaire, les choses essentielles vont être mises en avant. Purifiez vous, nettoyez et purifiez vos intérieurs. C’est un sabbat empli de sagesse, d’équité, de partage, de transition.

Profitez pleinement de cette période, l’automne est là, il est temps de rentrer dans nos foyers.

Passez un très beau sabbat de Mabon.

Publié le

Litha

Le sabbat de Litha est le moment de l’année où le soleil est à son apogée. La roue de l’année continue sa ronde. Nous sommes au Solstice d’été.Cette nuit est la plus courte, c’est un moment de l’année où les énergies sont très puissantes, le voile entre les deux mondes est plus fin, la communication avec l’invisible est palpable. Nous sommes au cœur de l’été. A ce moment là, l es rayons puissants du soleil inondent la Terre Mère de son pouvoir et la nature est à son apogée. Pour célébrer cette nuit magique, dans l’ancien temps, les paysans allumaient de grands Feux, dansaient autour, sautaient par-dessus les braises et ramenaient un tison chez eux car ce tison avait la propriété de protéger bêtes, gens et récoltes pour l’année à venir. Dans certaines traditions il était de coutume de faire dévaler la colline à une roue enflammée qui symbolisait le soleil. Si la roue s’éteignait avant d’avoir atteint le bas, ce n’était pas bon signe et les paysans devaient s’attendre à de mauvaises récoltes. Lors de ce sabbat, les sages-femmes, les guérisseurs et guérisseuses allaient cueillir les herbes médicinales car les énergies sont très fortes à cette période là, les vertus des plantes sont imprégnées de cette force. En allumant ces grands feux, les gens donnaient de la force au soleil pour qu’il puisse terminer de faire mûrir les cultures qui n’étaient pas encore prêtes, les paysans sachant qu’à partir de ce sabbat les jours commençaient à diminuer

Mais comme la roue ne s’arrête jamais, au lendemain de ce sabbat, le soleil commence à décliner, la partie sombre va petit à petit prendre de plus en plus de place. Chaque jour nous allons perdre des minutes d’ensoleillement.

Pour les guérisseurs et guérisseuses, les sage-femmes, c’était le moment de préparer les potions, filtres, onguents avec les plantes de ce sabbat. Les rituels de guérison,de protection, d’amour ont plus de force à ce moment-là de l’année.

Chez nous en Provence, on fait de grands feux pour danser autour et sauter par-dessus les braises. Je ramène toujours un tison à la maison que je garde jusqu’à l’année suivante et l’année d’après je ramène l’ancien et je le jette dans le nouveau feu. Comme lors du sabbat de Yule, pendant le repas de Litha on garde une part du repas pour l’offrir aux esprits, la part des anges. Ainsi on garde un bon rapport avec l’invisible. Honorer la nature et tous les règnes qui la composent. Fêtez le jour le plus long, la nuit la plus courte, les énergies d’abondance, d’amour, de protection, de créativité, de fertilité sont au plus haut. Profitez pleinement de ce sabbat de Litha

Publié le

Samhain

Les païens qui sont rattachés aux célébrations celtiques considèrent le sabbat de Samhain comme le plus important de la roue de l’année. On retrouve cette fête sous plusieurs appellations : Samonios, Hallowmas, Hallowe’en, Fête de tous les Saints, Fêtes des morts, Tir-na-Nogh’th. Samhain se prononce so-wen.

Samhain clôture donc le cycle de la roue de l’année. C’est à cette époque que les anciens retrouvaient l’intérieur de leur foyer certes, mais aussi d’eux-même. Nous sommes dans la période sombre : les récoltes sont engrangées, le bétail dans les étables, la terre vue de l’extérieur se meurt, les feuilles tombent, la nature retourne au cœur de la terre. La saison sombre étale son manteau, la vie se met en dormance. Tous,  humains, animaux et végétaux ralentissent leur rythme de vie. Samhain, c’est l’instant où l’obscurité prend le dessus sur la lumière. Mais cette obscurité n’est pas maléfique. Bien au contraire, elle nous appelle à l’introspection, au ralentissement. Cette période nous enseigne le mystère de la mort. Tout doit mourir pour renaître et c’est pendant cette période que nous préparons la renaissance. Il n’y a pas de lumière sans l’obscurité et inversement. C’est dans cette partie sombre que l’on retrouve ce dont on a besoin, en retournant à l’intérieur de son cœur et de son âme. c’est un passage important pour se réaligner, pour retrouver ce qui fait sens. Toutes les questions sont là, à l’intérieur de nous. C’est un moment de gestation où l’on doit dire au revoir au soleil pour entrer au cœur du monde souterrain jusqu’au renouveau. A Samhain on célèbre la transition, le passage d’une année à l’autre, l’ouverture vers l’autre monde, vers le monde des esprits, des morts. C’est un moment d’introspection, de réflexion, le temps de faire le bilan du cycle que l’on clôture.  C’est aussi accepter la mort et savoir accueillir la renaissance. C’est le moment idéal pour évoquer la mémoire de nos chers disparus, de nos ancêtres. C’est une des deux périodes de l’année durant lesquelles le voile entre nos deux mondes est le plus fin. Les âmes des êtres disparus peuvent alors venir nous rendre visite  pour nous enseigner leur sagesse. Ainsi, la communication entre nos disparus et nous est grandement facilitée. C’est une bonne période pour faire de la divination surtout entre le coucher du soleil et l’aube. La Déesse, sous sa forme de vielle femme, nous apporte des enseignements clés sur la destruction, la décomposition mais aussi la sagesse, la patience, la compassion et la connaissance.

N’ayons crainte. Cette période est une belle occasion de faire un travail spirituel et psychique en profondeur.

Les symboles de cette fête sont :

  • – nouveau cycle
  • – renouvellement
  • -obscurité
  • – métamorphose
  • – chaudron
  • – transition
  • – initiation
  • – mort

Les correspondances :

  • Les couleurs : orange, noir, pourpre et blanc.
  • Les encens : pommes, cyprès, cèdre,  myrrhe
  • Les arbres :  les cyprès, les pommiers
  • La fleur : le chrysanthème
  • Les légumes : les navets et les courges
  • Les pierres : l’obsidienne, onyx, cornaline, pyrite, hématite.
  • La planète : Pluton
  • L’élément :  l’Eau
  • Point cardinal : l’Ouest

Si vous désirez réaliser un autel pour  honorer vos ancêtres et la nature, privilégiez un chaudron, des bougies, des fruits d’automnes, des feuilles mortes, des photos de vos ancêtres… à vous de créer selon vos envies. Prendre un bain rituel, mettre un sachet d’herbes de divination pour communiquer en rêve avec vos défunts ou faire un tirage de tarot, voilà de quoi rendre à cette fête tout son sens.

Publié le

Les éléments

La nature nous offre 4 éléments qui nous guident, nous gouvernent, font partis intégrante de notre nature humaine. L’Air, L’Eau, le Feu, et la Terre font en sorte que nous puissions être en harmonie, avoir une bonne vibration, que notre énergie circule. Nous sommes ces éléments, nous faisons parti d’un tout.

Lorsque l’on pratique la magie, les rites païens, que l’on suit la roue de l’année on est au plus proche des éléments. On prend conscience de leurs importances et que l’on doit suivre les lois de la nature. Honorer les 4 éléments c’est vivre pleinement notre vie terrestre, c’est être en accord avec le rythme de la nature, c’est respecter la nature et notre nature. Magie verte, magie blanche, chamanisme, wicca, paganisme, magie naturelle,druidisme… tous ces principes suivent la loi des 4 éléments.

Voyons plus en détail leur histoire.

L’élément Air :  la respiration du monde

Cet élément diffuse, stimule, anime, communique. C’est la fluidité, la transmission et la mobilité. L’Air crée le lien entre le ciel et la terre, c’est le souffle du vent. Il est impalpable mais on le sens, il est invisible et subtil. Il est relié dans la pratique magique aux incantations, les exercices de respiration, la méditation, l’encens, les plumes. L’Air propage les ondes lumineuses, olfactives et sonores ainsi il nous offre  et nous ouvre aux sensations, aux émotions de la musique, des paroles, des chants, des odeurs, des parfums. C’est le pouvoir des créations artistiques.  Il  a la faculté  de  purifier et il nourrit de son souffle vital les corps subtils.

Points forts du caractère de l’élément Air : c’est l’esprit pénétrant, joyeux, indépendant, appliqué et clairvoyant, l’attraction, le messager, habile

Points faibles du caractère  de l’élément Air : impatient, indiscret, bavard, dédaigneux, malhonnête

Les principales correspondances pour travailler avec cet élément, pour avoir toutes les énergies  au mieux de leur capacité:

Instant du jour : l’aube

Point cardinal : Est

Saison : Printemps

Sens : odorat

Élément complémentaire : Terre

Planète : Jupiter, Mercure, Uranus

Plantes : lavande, pissenlit, thym, sauge, armoise, consoude, menthe verte et poivrée, roseau…

Outils rituels,  : Athamée, baguette, la plume, l’encens

Couleurs : argenté, blanc, bleu clair, gris, jaune, lavande,rose et rouge

Zodiaque : verseau, gémeaux, balance

Principe : savoir

L’élément  Eau : la source de vie

Cet élément stagne, dort, circule, remplit, pénètre, recouvre. C’est l’idée de la transparence, de profondeur, de réservoir. C’est le réservoir des possibles. C’est une force redoutable et redoutée mais qui est vitale. Les rêves, les émotions, la purification, le subconscient sont rattachés à cet élément. IL est symbole spirituel puisque l’eau bénit, apporte la sagesse et purifie de toutes impuretés. L’Eau est très utilisée en magie, plus particulièrement pour les rituels ayant comme sujet l’amour, l’affectif, les sentiments, la purification.  Voici une liste des Eaux que l’on utilise en magie

Les Eaux

Points fort du caractère de l’élément Eau : dévoué, tranquillité, adaptable, cordial, délicat, méditatif, nourricière, vivifiante

Points faibles du caractère de l’élément Eau : sauvage, indomptable, dévastateur, impétueux, timide,dépressif, distrait, paresseux, versatile

Les principales correspondances pour travailler avec cet élément, pour avoir toutes les énergies  au mieux de leur capacité:

Instant du jour : crépuscule

Point cardinal :  ouest

Saison : automne

Sens : goût

Élément complémentaire : Feu

Planète : Mercure, Lune, Neptune, Pluton

Plantes : achillée, iris, jacinthe, jasmin, rose, mélisse, pâquerette, violette, camomille, coquelicot

Outils rituels  : la coupe, le chaudron, coquillage

Couleurs : argenté, bleu, lilas, noir, vert d’eau, violet

Zodiaque : cancer, poisson, scorpion

Principe : oser

L’élément Feu : la force incandescente

Le feu est à l’origine de la lumière. Il nous réchauffe, nous éclaire, nous purifie, c’est la vitalité. Il est  le moteur de la transformation mais aussi de la destruction. C’est le seul des éléments dont il faut qu’il soit nourrit. Les autres se suffisent à eux-même, le Feu lui non il a besoin qu’on l’entretienne. Le Feu régit les passions qui embrasent les corps, les sens, les esprits. En magie l’élément Feu est représenté par les bougies, les chandelles, la combustions de supports comme les papiers de vœux, de prières, d’incantations. On l’utilise pour les rituels qui visent à donner de l’énergie pour concrétiser un projet, faire un travail important, initier des changements, tous ce qui demande un effort, un élan et qui demande de l’énergie vive.

Points fort du caractère de l’élément Feu : constructif, actif, enthousiaste,audacieux, courageux, transformation, purification

Points faibles du caractère de l’élément Feu  : irritable, avide, destruction, démesuré, jaloux, violent

Les principales correspondances pour travailler avec cet élément, pour avoir toutes les énergies  au mieux de leur capacité:

Instant du jour : midi

Point cardinal :  sud

Saison : été

Sens : vue

Élément complémentaire : Eau

Planète : soleil

Plantes : cannelle, romarin, tournesol, molène, coquelicot, basilic, chrysanthème, ajonc, primevère, verveine

Outils rituels  : la baguette, encensoir

Couleurs : doré, orange, rose, rouge, jaune, blanc

Zodiaque : bélier, lion, sagittaire

Principe : vouloir

 

L’élément Terre :  notre mère à tous

C’est la Terre qui contient les autres éléments. C’est l’élément le plus dense de tous. Ce qui provient de la Terre retourne à la Terre. C’est le lieu du repos éternel, c’est la Terre sacrée, la Terre de nos ancêtres, notre mère à tous. C’est le symbole de la fécondité et de la régénération, elle est représentée par des Déesses. On l’utilise en magie pour les rituels de prospérité, d’abondance, de fertilité, de fécondation, d’acquisition, de récoltes. Les pierres, les sachets d’herbes, les amulettes, les statuettes en sont la représentation magique

Points fort du caractère de l’élément Terre : prudent, concentré, responsable, persévérant, tenace, scrupuleux

Points faibles du caractère de l’élément Terre  : amorphe, négligent, taciturne, paresseux, indifférent

Les principales correspondances pour travailler avec cet élément, pour avoir toutes les énergies  au mieux de leur capacité:

Instant du jour : minuit

Point cardinal :  nord

Saison : hiver

Sens : toucher

Élément complémentaire : air

Planète : saturne, vénus

Plantes : armoise, fougère, jasmin, lierre, primevère, sauge, consoude, verveine, chevrefeuille

Outils rituels  : pentacle, les sels

Couleurs : noir, brun, vert, blanc

Zodiaque : capricorne, taureau, vierge

Principe :  se taire

Ces informations vous donnent les principales qualités des 4 éléments. Si vous souhaitez plus d’informations à leur sujet deux livres sont à lire :

Les 4 Éléments de la Magie Naturelle de Lise-Marie Lecompte

Le grand Livres des Correspondances de Sandra Kyns

Bonne pratique et honorez ces 4 éléments pour une vie riche de magie

Publié le

Déesse Alys Luna

Je suis une déesse Lunaire, aux multiples visages. Je représente le féminin sacré, cette énergie qui sans cesse flux et reflux dans le corps des femmes. Vénérée dans les temps les plus anciens, puis oubliée, je renaît à nouveau dans le cœur des femmes.

Je suis une sorcière, celle qui soigne, celle qui console, celle qui apaise, celle qui sait s’élever, celle qui encense, celle qui fait peur, celle qui fais descendre la lune.  Je suis les archétypes féminin, je suis cette femme rebelle qui ose être soi-même, qui ose vivre, qui s’affirme, qui est  indépendante. Je suis la jeune fille pleine de vie, qui se révèle au fil des cycles lunaires, qui découvre ses pouvoirs, qui les teste. Je suis la femme mure qui sait d’où elle vient, qui sait que son chemin de vie se déroule à chaque pas, qui est remplis de sagesse, qui est sage-femme.

Je suis Alys Luna Déesse de la lune.

Publié le

la protection

La protection, un thème intéressant à travailler. C’est un sujet qui revient constamment dans l’ésotérisme. Tout d’abord il faut déterminer quel type de protection vous recherchez.
Pourquoi ressentez-vous le besoin de vous protéger ? Est-ce pour vous préserver et donc vous couper de toute interaction avec les énergies des autres ? Est-ce pour repousser et chasser une énergie qui ne vous correspond pas, ou d’une mauvaise intention venant de la part d’une personne ? Est-ce pour ne pas absorber les énergies lors de soins si vous être un praticien, un soignant, un accompagnant? Est-ce pour maintenir un équilibre énergétique et des relations saines avec les autres? Est-ce un manque de stabilité de vos corps énergétique, à un manque d’ancrage ? Est-ce du à l’ hypersensibilité?

Ces quelques questions sont là pour vous aider à faire le point . Ensuite nous pourrons choisir la pierre qui vous convient. Une pierre qui absorbe les énergies négatives, une pierre qui les repousse en faisant barrière ou bien une pierre qui renvoie ces énergies négatives à la source.

Par contre il ne faut pas focaliser sur la peur que le terme de “protection” peut générer, car sinon vous allez avoir besoin de toujours plus de protection extérieure. Donc avant toute chose pensez à travailler votre ancrage pour retrouver une sécurité intérieure, ensuite les pierres viendront en complément pour vous apporter encore plus de sécurité et de force en vous.

Besoin d’un conseil?

Vous pouvez me contacter pour toutes demandes de renseignement. Vous pouvez également prendre rendez-vous  pour que nous puissions voir ensemble et évaluer vos besoins. Le but étant toujours de trouver la pierre qui vous correspond et qui va vous apporter ses bienfaits.

Contact :

Tel : 06 30 90 66 89

@ : magali@alys-luna.fr

 

Chargement...

 

la protection

La protection, un thème intéressant à travailler. C’est un sujet qui revient constamment dans l’ésotérisme. Tout d’abord il faut déterminer quel type de protection vous recherchez. Pourquoi ressentez-vous le besoin…

Usage des pierres

Comment doit-on utiliser les pierres? A quelle fréquence? Peut-on mettre la même pierre chaque  jour? Peut-on porter plusieurs  pierres à la fois et combien? Doit-on choisir des pierres brutes ou…